Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, Programme national de numérisation culturelle

Les Collections || Martinand Claude, premier président de RFF (1997- juillet 2002), organisation et mise en place de Réseau ferré de France


Mémoire orale de l'industrie et des réseaux

Rails & histoire

Collection : Les dix premières années de Réseau ferré de France (RFF).

Martinand Claude, premier président de RFF (1997- juillet 2002), organisation et mise en place de Réseau ferré de France

Témoin(s) : Claude Martinand
Enquêteur(s) : Jean-Pierre Williot
Date de l'entretien : 5 avril 2007
Lieu de l'entretien : Paris-La Défense
Durée de l'entretien : 02:02:00

Rechercher dans l'entretien


Présentation de l'entretien

Origines et constitution de RFF, transposition de la directive européenne 91/440

Le débat préalable à la mise en place de RFF

La commission Martinand (1996), les désaccords avec la SNCF

La mise en place de RFF, la formation des équipes de RFF

Les représentations régionales de RFF et les relations avec les élus locaux

Relations avec la SNCF, orientations stratégiques de RFF

RFF et la politique européenne des transports

10

Conséquences du changement de majorité après l’élection de l’Assemblée nationale (juin 1997) – recherche de solutions alternatives par le cabinet de Jean-Claude Gayssot (ministre de l’Equipement, des Transports et du Logement du 2 juin 1997 au 6 mai 2002) mais caractère inéluctable de la réforme – interdiction entre mai et juin 1997 de voter le budget complet de RFF – effectif restreint prévu d’abord, évocation de l’effectif actuel (2006, 700 personnes) – effectif jugé trop important, même s’il est dû à la présence de RFF dans les régions – interdiction faite à RFF de communiquer, pas de reconnaissance par le public – acceptation finale par le ministère Gayssot de l’existence de RFF.





Mots-clé
Gayssot, Jean-Claude
dissolution de l'Assemblée nationale (juin 1997)

Analyse réalisée par : Pauline Dassé
Mentions légales © Droits réservés