Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, Programme national de numérisation culturelle

Les Collections || Berthonneau Luc, une expérience du chantier du tunnel sous la Manche


Mémoire orale de l'industrie et des réseaux

Rails & histoire

Collection : Vingt années sous la Manche, et au-delà / Twenty years under the Channel and beyond.

Berthonneau Luc, une expérience du chantier du tunnel sous la Manche

Témoin(s) : Luc Berthonneau
Enquêteur(s) : Laurent Bonnaud
Date de l'entretien : 23 juin 2015
Lieu de l'entretien : Département des Hauts-de-Seine
Durée de l'entretien : 01:04:09

Rechercher dans l'entretien


Présentation entretien

Arrivée sur le chantier du tunnel sous la Manche (1989)

Evolution du chantier, 1989-1994

Fin du chantier, jugements d’ensemble, influence du chantier sur la carrière du témoin

07

Passé au bout d’un an responsable exploitation à la place de D. de Palma, appelé au tunnel T 2, le témoin a la charge de la gestion des équipes de l’exploitation du puits et des ateliers mécanique et électrique. Il descendait néanmoins tous les jours sur le chantier mais son travail était davantage en bureau. Son responsable est le chef de secteur, Bertrand Vieillard, qui venait du bureau technique. La prévision des travaux de démantèlement des tunneliers puis du puits de surface, qui a été bétonné et aménagé, a commencé à la fin de 1991. À ce moment, le directeur du chantier [jusqu’en juin 1993], Pierre Matheron, propose au témoin de devenir chef de secteur mais il refuse et est donc resté responsable exploitation jusqu’en 1994 ; cependant, en 1993-1994, son travail change et ses responsabilités sont variées : des équipes sont encore occupées au démantèlement du puits de surface, des équipes à la fabrication des bétons du puits et des bâtiments de surface définitifs, au démantèlement des usines de préfabrication et des pistes de voierie, à la reconstitution du site avec la transformation du barrage du Fond Pignon (1,4 km de digue contenant les boues des déblais au-dessus du site de Sangatte) en concertation avec le conservatoire du littoral.





Analyse réalisée par : Marie-Noëlle Polino
Mentions légales © Droits réservés