Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, Programme national de numérisation culturelle

Les Collections || Lamineur : histoire sociale et technique d'un métier || Le laminage à l'usine de Froges (Isère, France) : témoignage de Georgette Alonso et de Lucienne Brunet-Manquat


Mémoire orale de l'industrie et des réseaux

IHA

Collection : Transformation de l'aluminium.

Sous collection : Lamineur : histoire sociale et technique d'un métier

Le laminage à l'usine de Froges (Isère, France) : témoignage de Georgette Alonso et de Lucienne Brunet-Manquat

Témoin(s) : Lucienne Brunet-Manquat, Georgette Alonso
Enquêteur(s) : Sébastien Lamarque, Jacques Vernier
Date de l'entretien : 6 janvier 2001
Lieu de l'entretien : Domicile de Mme Alonso, à Froges (Isère, France)
Durée de l'entretien : 00:48:00

Résumé : Description des métiers exercés par Lucienne Brunet-Manquat et Georgette Alonso à l’usine de Froges (1949-1985)

Rechercher dans l'entretien


Conditions d’entrée à l’usine de Froges (Isère), débuts à l’agrafage puis au dédoublage (ou détroussage)

  • Plage 02

Description du métier du dédoublage et de l’outil employé

Evolution du métier du dédoublage et passage à la main-d’œuvre masculine (années 1960)

Reconversion et description du métier de la coupe

Autres fonctions exercées dans l’usine, description du métier de l’expédition

02

[Georgette Alonso]
Entrée dans l’usine en 1950-1951 – débuts systématiques à l’agrafage – description générale de l’agrafage – conditions d’entrée dans l’usine – famille originaire de la région – père travaillant à l’usine, au dédoublage – transfert de l’agrafage au dédoublage – description générale du dédoublage (ou détroussage)
[Lucienne Brunet-Manquat]
Entrée dans l’usine en janvier 1949 – débuts à l’agrafage – transfert de l’agrafage au dédoublage – deux factions : 4h-midi et midi-20h – travail de nuit effectué par les hommes – autorisation demandée à la préfecture pour commencer la faction à 4h00
[Georgette Alonso]
Travail à l’âge de 14 ans, pendant la Seconde Guerre mondiale, de fin 1939 à mi-1940 – hommes partis à la guerre – quasi-totalité de femmes travaillant, même au laminage – 4 factions : midi-18h00, 18h00-minuit, minuit-6h00 et 6h-midi – pénibilité du travail – 6 mois à l’agrafage
[Lucienne Brunet-Manquat]
Conditions d’entrée dans l’usine – famille originaire de la région – frères travaillant dans l’usine.





Mots-clé
Deuxième Guerre mondiale
agrafage
conditions de travail
dédoublage
usine de Froges

Analyse réalisée par : Jenny Piquet
Mentions légales © Droits réservés