Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, Programme national de numérisation culturelle

Les Collections || Lagarde Henri, cheminot envoyé au STO à Erfürt


Mémoire orale de l'industrie et des réseaux

Rails & histoire

Collection : Vie et travail au quotidien pendant la Deuxième Guerre mondiale : mémoire et récits de cheminots.

Lagarde Henri, cheminot envoyé au STO à Erfürt

Témoin(s) : Henri Lagarde
Enquêteur(s) : Myriam Fellous-Sigrist
Date de l'entretien : 28 mars 2012
Lieu de l'entretien : Département de l'Aude
Durée de l'entretien : 02:50:00

Rechercher dans l'entretien


Présentation de l'entretien

Situation professionnelle dans la première moitié de la guerre

Départ pour l’Allemagne et vie quotidienne à Erfürt

Libération et retour à la SNCF

Les chemins de fer pendant la guerre et ses motivations pour répondre à l’Appel à témoins

06

Après les Chantiers de jeunesse, il rentra comme « mineur facteur » à Mazamet [Tarn]. Le travail y était le même qu’à Lézignan [Lézignan-Corbières, Aude] mais l’activité y était bien moindre, occupant une dizaine d’employés de bureau. Il logeait chez son chef et avait un long trajet à faire pour pouvoir rentrer chez ses parents, il en faisait une partie à vélo. Au cours de l’un de ses voyages, il eut un accident et fut blessé à la jambe gauche, ce qui ne l’empêcha pas de partir en Allemagne. Avec ses premières paies il avait pu s’acheter un appareil photo.





Mots-clé
Mazamet [Tarn, France]

Analyse réalisée par : Sylvère Aït Amour
Mentions légales © Droits réservés